Le secteur vert est en croissance constante d’un point de vue économique car ce thème est d’un intérêt majeur pour les entrepreneurs, mais aussi pour ceux qui veulent s’engager dans un investissement. Les experts en affaires s’assurent que ce marché vert et durable en pleine croissance a d’importantes perspectives de croissance. Qu’en est-il de cette réalité du marché financier ?

Des investissements profitables en hausse

Il n’est pas rare de constater que de nouvelles start-ups et des réalités entrepreneuriales sont constamment créées, car il y a de plus en plus d’intérêt dans ce domaine. À cet égard, il y avait même eu une étude menée par une banque américaine en 2015, qui visait à analyser les différences potentielles de rendement et de risque entre les placements durables et traditionnels. Il apparaissait dans le rapport que les investissements durables ont surperformé les autres.

Et ceci est tout à fait logique, car l’économie verte est nécessaire : les sources fossiles sont destinées à s’épuiser, sans compter les problèmes de pollution. Il y a ainsi une prise de conscience accrue de cette question et ceux qui gouvernent encouragent de plus en plus l’économie verte par le biais d’investissements publics et d’une politique d’incitation fiscale.

Un transfert vers des investissements verts

On parle beaucoup aussi de la mobilité électrique et de la direction qu’il convient d’adopter. L’entreprise de référence dans le secteur est Tesla, qui produit des véhicules 100% électriques. L’exemple de cette société est parfait car elle a réussi à s’intégrer dans un secteur avec des concurrents historiques. Ces derniers ont eux-mêmes changé leurs visions et ont ensuite commencé à leur tour à investir dans les moteurs électriques. C’est pourquoi, de plus en plus, afin de confirmer cette tendance de croissance, des fonds d’investissement sont créés pour investir dans la mobilité électrique.

Aussi, selon certains documents, Bruxelles est en train de modifier les règles actuelles sur les conseils financiers pour promouvoir les investissements verts. En effet, aujourd’hui, nous vivons les défis environnementaux avec une vision à court terme. L’objectif à Bruxelles est d’avoir une vision à long terme et, de cette manière, les marchés financiers peuvent devenir un centre d’action pour la durabilité. Cette attention a augmenté le nombre de produits verts mis sur le marché, rendant l’investissement accessible à tous les épargnants.

Une génération d’investisseurs plus sensibilisés

Même si nous en sommes encore au début, nous assistons à une croissance lente mais constante de la prise de conscience des investisseurs du monde entier. De nombreux événements ont été créés ces dernières années pour sensibiliser les investisseurs. La demande pour de tels investissements est en plus très forte de la part des jeunes de millennials, qui préfèrent faire des investissements en accord avec leurs valeurs personnelles.

Bref, cette question environnementale est véritable et il n’est pas insensé de dire qu’un pourcentage du portefeuille d’un investisseur, avec une vision à long terme, doit être investi dans ce secteur.

Accueil > Economie > Investir dans l’économie verte, est-ce un bon plan ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *