Quand vous frappez à la porte d’une agence immobilière, le but est d’acheter ou de vendre une maison. A partir de là, que faut-il attendre de ceux qui offrent ce service d’intermédiation ? Comment reconnaître un bon agent immobilier ? A partir de quoi le mesurez-vous ? Faisons le point.

Que est son profil type ?

Disons qu’en général, une simple cravate n’est pas synonyme de professionnalisme ! L’agent immobilier doit avant tout être une personne à part entière pour le client. Il ne doit pas essayer de vendre une maison, il doit vendre la maison parfaite pour un client. Et trop souvent, le client sous-estime et minimise le rôle et les tâches de l’agent.

Son travail n’émerge pas et reste caché : l’agent fait une estimation de la valeur de la maison, mène des négociations pour parvenir à des accords entre les parties, traite des droits et devoirs des personnes qui vendent et celles qui achètent, informe sur la régularité du bien, etc. Tout cela en manipulant un bien qui vaut des centaines de milliers d’euros : bref, ce n’est pas une blague, et la maison est une marchandise délicate.

Que fait un agent immobilier ?

Tout le monde ne sait pas qu’il existe une norme européenne qui établit les exigences spécifiques des services des agents immobiliers : conseil en marketing et publicité, expertise immobilière, rédaction de contrats, organisation de visites, gestion des relations entre vendeur et acheteur. Toute la règle est imprégnée des notions de transparence et de clarté de l’information, même sur leur éventuelle absence, temporaire ou définitive.

L’agent doit entre autres indiquer les prix du marché en fonction des paramètres d’évaluation, de la zone et les défauts évidents, décrire fidèlement la propriété, analyser les titres de propriété, trouver des informations sur la légitimité urbaine et cadastrale, fournir la documentation technique et les rapports obligatoires. Il doit aussi fournir les mesures, description des locaux et de leur utilisation prévue, faire un point sur les installations et éventuellement de leur état, fournir au vendeur et à l’acheteur des informations sur les responsabilités, droits et obligations, les procédures financières, etc.

Comment reconnaître un bon agent ?

Est-ce que le meilleur agent est celui qui a vendu le plus de maisons au cours de la dernière année ? Ou bien celui qui a le chiffre d’affaires le plus élevé ? Non, le meilleur est celui que… les clients et les amis des clients rappellent ! Chaque agent immobilier vit de son expérience, ses angoisses, son stress et sa satisfaction à rendre un client heureux.

Chaque agent acquiert des compétences spécifiques, établit des relations personnelles avec les clients, prépare des annonces, présente la maison lors des visites, et tout cela suivant sa propre méthode. L’agent immobilier doit donc être un bon vendeur avec de grandes qualités de communication et de persuasion, mais il doit aussi avoir des compétences sectorielles qui couvrent de nombreux domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *