Plusieurs solutions de financement s’offrent aux entreprises lorsqu’ils ont un problème de trésorerie. Depuis quelques années, de nombreuses PME et des sociétés de grande envergure optent pour la technique de l’affacturage. Zoom sur ce procédé non conventionnel et découvrez dans cet article les avantages et inconvénients de l’affacturage.

En quoi consiste l’affacturage ?

Pour une raison ou une autre, il arrive que les clients aient du mal à payer comptant leurs factures. Vous êtes alors dans l’obligation de leur accorder un délai pour effectuer leur paiement. Pourtant, ce type de décision a souvent des effets négatifs sur votre trésorerie. Pour financer le décalage causé par ces créances, vous pouvez opter pour l’affacturage et obtenir des fonds rapidement.

L’affacturage ou « factoring » consiste à vendre vos factures à un établissement de crédit spécialisé appelé affactureur ou plus couramment, « factor ». En échange, l’organisme financier versera à votre entreprise une partie du montant des créances qu’il a achetées. Pour procéder à cette solution, vous devez signer un contrat d’affacturage avec le factor. Dans ce document, des informations concernant les portefeuilles clients, la nature des factures concernées, le taux des différentes commissions et le montant du fonds de garantie doivent être mentionnés.

Dans le cadre de cette procédure, le fournisseur se doit d’informer ses clients qu’il a cédé les créances à un tiers au moyen d’une notification par mail, par courrier ou en mentionnant sur la facture que le règlement se fera directement auprès du factor.

Les avantages de l’affacturage pour les PME

Lorsque les clients ne paient pas leurs dus dans les délais prévus, il est possible que vous ayez du mal à maintenir votre société à flot. Recevoir une avance sur ces créances, même après déduction des commissions et intérêts, vous aidera à continuer plus sereinement vos activités sans vous inquiéter de ne pas avoir assez de liquidités. Grâce à l’affacturage, vous obtiendrez immédiatement votre argent de la part du factor sans avoir à attendre l’échéance de paiement.

Ce procédé vous permet d’éliminer les risques d’impayés, car une fois la créance cédée, c’est aux factors de se charger de son recouvrement auprès du client. Vous économisez ainsi du temps et de l’argent, tout en vous concentrant uniquement sur votre activité.

Les inconvénients du dispositif d’affacturage

Il est ainsi conseillé d’utiliser cette méthode lorsque les clients sont vraiment difficiles à gérer et paient tardivement leurs dettes. Faire appel à un factor pour acheter vos créances et obtenir des avances pour développer votre business n’est pas gratuit. Des commissions sur le montant des factures devront lui être versées.

Le procédé d’affacturage n’est permis que si vos clients sont des entreprises privées ou des organismes publics. Il s’agit en effet d’une démarche qui s’adresse aux sociétés BtoB uniquement. Vous ne pourrez pas souscrire à un contrat de ce type si vos clients sont des particuliers.

Externaliser la relance des créances peut avoir un mauvais impact sur la relation client de votre société. Il est ainsi important de bien choisir le factor à qui vous confiez le portefeuille de dette de vos clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *